e-réputation : demander le retrait d’un article de presse

Parmi les missions exécutées par les « nettoyeurs du Web » (joli nom souvent donné aux agences d’e-réputation), l’une d’elle consiste à négocier la suppression de liens, d’articles, qui portent atteinte à la réputation et à l’intégrité de particuliers ou d’entreprises.

Pourquoi ?
Les sites d’actualités et les blogs sont des sites de contenus : les journalistes, auteurs, webmasters y publient très régulièrement de nouveaux articles. Ainsi, ce sont des sites qui bénéficient d’un bon référencement naturel auprès des moteurs de recherche.
Le problème, c’est que les moteurs de recherche ne prennent pas forcément en compte les dates des articles dans le référencement. Ainsi un article vieux de 4 ans pourra bénéficier d’un très bon référencement sur des mots clés précis.
C’est la raison pour laquelle un article qui contient le nom d’une personne apparaît souvent sur la première page des résultats Google lorsque la personne entre son nom.
Les moteurs de recherche condamnent donc les internautes à traîner pendant des années certaines « actualités » qui peuvent nuire à leur réputation.

Que demander ?
Il existe trois solutions pour faire disparaître un article d’une première page de résultats Google :

  • Demander la suppression de l’article
  • Demander l’anonymisation de l’article : c’est-à-dire remplacer les « Prénom + nom » par des noms communs (par exemple « le chef d’entreprise », « l’homme originaire de Paris », « la principale intéressée »…)
  • Demander la désindexation de la page sur laquelle est hébergée l’article : c’est-à-dire faire en sorte que les moteurs de recherche ne puissent plus lire cette page (et donc plus la référencer)

Dans les trois cas, les effets sur Google sont visibles à moyen terme : il faut généralement patienter au moins 3 à 4 semaines avant de voir disparaître l’article de la première page des résultats Google.

Comment ?
Il n’existe pas de méthode universelle. Chaque cas est différent. Le plus important est toujours d’identifier le meilleur interlocuteur : webmaster, rédacteur en chef, médiateur… Chaque site, chaque média confie la décision de suppression/anonymisation/désindexation des articles en ligne sur le site à une personne en particulier.
Il faut donc dans un premier temps effectuer des recherches pour trouver la personne qui pourra vous répondre.
Vous pourrez par la suite la contacter et demander le retrait de l’article en justifiant votre requête.
Votre interlocuteur vous répondra généralement dans les 10 jours. Les réponses peuvent être très différentes d’un média à l’autre et d’un cas à l’autre.

Que dit la loi ?
Une fois mises en ligne, les données acquièrent une universalité dans l’espace et dans le temps (car les moteurs de recherche, permettent à ces informations qu’on croyait perdues de resurgir sans limitation de durée).
Le droit à l’oubli est une valeur fondamentale des sociétés modernes car c’est une forme de droit au respect de la vie privée. Cependant, sur Internet on met en opposition le droit à l’oubli au droit d’informer et à la liberté d’expression.
Même s’il existe aujourd’hui certaines règles et certains recours (LCEN, CNIL…), chaque cas d’e-réputation est particulier.

 

Que faire en cas de refus ?
Au-delà des recours juridiques possibles, l’unique solution consiste à créer du contenu pour occuper les résultats de la première page et « déréférencer » les liens qui posent problème.
Vous rencontrez un problème d’e-réputation ? Contactez Sos Internet pour une demande de devis.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.6/5 (8 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 5 votes)
e-réputation : demander le retrait d’un article de presse, 4.6 out of 5 based on 8 ratings